Alimentation, activité physique et cancer : une perspective mondiale

les habitudes alimentaires

Publié à l’occasion d’une conférence internationale le 2 novembre 2007, un rapport d’expert commandé par le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer et l’American Institute for Cancer Research fait grand bruit dans le monde anglo-saxon. Ses conclusions unanimes font la une des journaux télévisés outre-atlantique : l’alimentation et l’activité physique sont des facteurs sur lesquels les sociétés occidentales peuvent jouer pour diminuer de 30 à 40% les cas de cancers. Certains des experts qualifient nos comportements de « seconde tabagie », pour souligner leur dangerosité et notre aveuglement collectif.

Un premier rapport du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer publié en 1997 associait déjà l’alimentation et l’exercice physique avec l’incidence des cancers. Dix ans plus tard, l’état des lieux se fait plus précis. Les comportements alimentaires des sociétés occidentales sont plus sévèrement mis en cause. Le rapport étend son étude à la pollution de l’eau et aux sodas, qui n’étaient pas étudiés précédemment.

Ce rapport de 2007 met en évidence les avancées de la recherche sur le domaine, notamment en ce qui concerne l’alimentation, la partie la plus longuement traitée.

Par exemple, le bénéfice d’un régime riche en fibres pour limiter les risques de cancer colorectal et celui de l’oesophage est désormais mieux documenté. Les preuves des effets positifs du soja, de l’ail, des oignons et du piment sont plus fortes aujourd’hui. Les dangers de l’alfatoxine, contenue dans certains champignons, sont mieux connus, ainsi que les effets néfastes d’une trop grande consommation de viande rouge et d’alcool.

En ce qui concerne l’exercice physique, les conclusions des études prises en compte par les experts convergent : une activité physique soutenue tout au long de la vie est protectrice. L’allaitement maternel est également cité comme naturellement bénéfique.

C’est à un véritable changement de comportement que les experts du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer nous appellent, avec un grand nombre d’arguments scientifiques détaillés. La lecture est difficile pour le quidam sans formation scientifique, mais les recommandations finales sont claires :

1. Soyez aussi mince que possible tout en évitant l’insuffisance pondérale.

2. Pratiquez une activité physique au moins trente minutes par jour.

3. Évitez les boissons sucrées. Limitez la consommation d’aliments à forte densité calorique (en particulier les produits à teneur élevée en sucres ajoutés, ou faibles en fibre, ou riches en matières grasses).

4. Augmentez et variez la consommation de légumes, fruits, céréales complètes et légumes secs.

5. Limitez la consommation de viande rouge (comme le boeuf, le porc ou l’agneau) et évitez la charcuterie.

6. En cas de consommation d’alcool, se limiter à une boisson par jour pour les femmes et à deux pour les hommes.

7. Limitez la consommation d’aliments salés et de produits contenant du sel ajouté (sodium).

8. Ne prenez pas de compléments alimentaires pour vous protéger du cancer.

Les deux recommandations qui suivent sont spécifiques et ne s’appliquent pas à tout le monde. Si elles vous concernent, leur adoption peut contribuer à réduire votre risque de cancer.

9. De préférence, les mères devraient exclusivement allaiter pendant les six premiers mois puis introduire d’autres liquides et aliments.

10. Après le traitement, les personnes diagnostiquées d’un cancer devraient suivre l’ensemble des recommandations pour la prévention du cancer

Le site internet où commander le rapport complet (ou le télécharger gratuitement)

www.dietandcancerreport.org

En cas de surcharge, vous pouvez le trouver ici

Le site du World Cancer Research Fund

en français

en anglais

Dans les médias outre-atlantique :

CNN

Radio-télévision Canadienne

reclamation

pourquoi le livres de 520pages il et en anglais et pas en francais

reclamation

pardon il y a 537 a telechatger en anglais et 20 pages en francais

Boissons alcoolisées

se limiter à une boisson par jour pour les femmes et à deux pour les hommes : cela ne limite en rien le volume d’alcool !!!

Béta carotène et cancer du poumon

Bonjour à tous.
tout d’abord, un grd merci à D2S pour ses ouvrages salutaires et hyper stimulant.
Leur lecture m’a fait un bien immense et je pense que vous êtes un bienfaiteur de l’humanité, quji a grd besoin de solutions pour faire face à la pandémie de cancer qui la frappe.
Je viens par contre d’analyser le tabelau faisant la synthèse du récent rapport du fonds mondial de recherche sur le cancer. Et je constate avec effroi que le béta carotène (carotte) est un facteur convaincant d’augmentation des risques du cancer du poumon. Or, je suis un ex fumeur de 40 ans, abstinent depuis 5 ans, la motivation première de monsevrage fut justement la peur du cancer du poumon. Et dans le prolongement de mon arrêt du tabac, j’en ai profité pour réformer totalement mon mode de vie. Avec une alimentation qui rejoint celle préconisée par votre livre. Avec notamment bcp de frutis et légumes frais. Pour exemple, je bois quasi quotidiennement des jus de carrotts bios, que je me fais moi même avec une centrifugeuse… Dois je craindre un cancer du poumon? Ce serait le comble que la cure (carottes fraiches) soit aussi néfaste que le poison (tabac). Que pouvez vous me dire à ce sujet? D’avance, je vous remercie infiniment

Béta carotène et cancer du poumon

Il n’est pas souhaitable de prendre du béta-carotène en complément alimentaire si vous fumez. C’est l’association des deux qui est mauvaise. Si vous n’êtes plus fumeur depuis au moins trois semaines et que vous le restez, c’est OK.

Bonne continuation !

Frederic Duval-Levesque
http://psychotherapeute.wordpress.com

cancer du sein

je vis en respectant toutes ces recommandations depuis des années et celà ne m’a pas empêché d’avoir un cancer du sein à 44 ans !!! il y a surement d’autrees causes…

cancer du sein causes et alimentation

Je crois qu’il y a plusieurs facteurs (pollution, stress, tabagisme, alimentation…) qui font « exploser » les statistiques. Autour de moi, la majeure partie de mes amies ont eu ou ont un cancer, surtout du sein. Le mien est plus rare chez une femme (non hypertendue, non obèse et qui ne fume pas), celui du rein.
Mais ne croyez pas que depuis « des années » vous respectez TOUTES les recommandations : Le déséquilibre oméga3/oméga6 dans notre alimentation industrielle et productiviste est une « notion » récente. Fromages au lait d’alpage, oeufs de poule en libre parcours, viande de bêtes au pré sont des denrées difficiles à trouver et les petits poissons gras (maquereaux, sardines, harengs, anchois) ne plaisent pas à tout le monde. Avec la mâche, les choux en tout genre, l’huile de colza, les pain aux graines de lin et pratiquement aucun sucre (je n’aime pas le sucré!) c’est un peu la base de mon alimentation (sytématiquement depuis un an seulement). Les cellules cancéreuses aggressives que m’avait laissées dans le rein une première opération il y a 9 mois ont quand même « disparu » à la biopsie de la seconde opération (en quelque sorte inutile, mais psychologiquement je préfère avoir le résultat noir sur blanc et donc je ne regrette rien). Dans mon cas, à part le fait que je considérais que le cancer est une maladie comme une autre avec des solutions, je crois que l’alimentation a été pour beaucoup dans mon inespéré « remaniement macrophage » (c’est + sérieux que de dire que j’ai bouffé mon cancer). Hier j’ai repris l’aquagym (3 semaines après la seconde opération à 60 ans. Je ne m’étais même pas rendu compte qu’on m’avait enlevé une côte)
Alors, courage, ne dites pas que depuis longtemps vous respectez toutes les recommandations car c’est admettre que vous n’allez rien changer et vous devez changer pour mieux vous soigner et guérir. Et puis, la grippe aussi ça peut être un désastre et un accident de voiture qui vous brise les jambes etc…etc…Le cancer du sein présente + de 85% de guérison à 10 ans (maintenant il est détecté tôt), positivez ! C’est juste un sale moment à passer.
Tous mes voeux et ne vous laissez pas fasciner par cette saloperie !.

Prévention

Bonjour à tous.
Je viens de m’inscrire sur ce site. Je commence juste à dévorer le livre « Anticancer ».
Pour l’instant, je n’ai besoin que de prévention et je veux y croire.
J’ai l’impression qu’il va falloir que je fasse tout un travail pour changer nos habitudes alimentaires et de vie et cela ne va pas se faire du jour un lendemain.

Changement dans les habitudes alimentaires

Bonjour !
L’important, c’est que vous en ayez pris conscience ! . . .
Faites le progressivement dans le temps, et mettez tout en œuvre pour y arriver !
Imprégnez-vous du chapitre 8 : « Les aliments anticancer » lisez et relisez ce chapitre, revenez-y, car on oubli très vite les conseils et les aliments cités.
J’y crois fermement, ma femme moins, mais elle s’y met elle aussi doucement et je pense qu’avec le temps tout devrait s’arranger.
Ayez le livret « les réflexes anticancer au quotidien » à portée de main et revenez y souvent.
Bon courage !

Prévention

Bonjour,
Si vous êtes convaincu de la justesse des conseils de Mr DSS, vous changerez vos habitudes sans trop de mal. Il faut juste se laisser le temps pour mettre ces nouvelles habitudes en place, ne pas vouloir tout changer du jour au lendemain, prendre des infos autour de soi (magasins, etc) et surtout ne pas se stresser! Si je peux me permettre un avis (pas un conseil), continuez à vous informer sur les sujets abordés. Il existe d’autres livres et sites qui sont dans la même lignée (Dr Kousmine – Sauvez votre corps éd de Poche notamment). Et quand toutes les infos concordent, la certitude d’être dans le vrai fait que ces changements alimentaires deviennent un plaisir!
Bonnes recherches et…amusez-vous bien!
Nathalie

714x

Bonjour à tous,
Via Internet, j’ai découvert un produit, le 714x du Dr Naessens venant en complément des traitements classiques. Quelqu’un connaitrait-il ce produit ou l’aurait-il déja expérimenté ?
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=naessens_th
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/ArticleInteret.aspx?doc=naessens_lamontagne_c_1989_th
D’avance merci, pour tous vos renseignements.

Le WCRF

JE SUIS DEPUIS PEU DE TEMPS UN ASSIDU DE LA LECTURE DE VOTRE SITE ? IL EST FORMIDABLE ET LA COMMUNICATION PERMANENTE AVEC LE MONDE DE L’APPLICATIOON SUR LE TERRAIN ME PARAIT ESSENTIELLE , jE NE TROUVE PAS DANS CE RAPPORT DE RELATION DIRECTE ENTRE CE QUI EST PRECONISE ET DES PATHOLOGIES SYSTEMIQUES DU TYPE LUPUS ERYTHEMATEUX PAR EXEMPLE OU AUTRES ? EST CE QUE J’AI MAL CHERCHE ? MERCI POUR UNE REPONSE

Anticancer en anglais

Bonjour, je voudrais savoir si il existe une version anglaise de « Anticancer »? J’ai fait une demande aupres des editions Lafont mais je n’ai a ce jour obtenu aucune reponse. J’ai egalement ete voir chez Waterstone mais ils me disent n’avoir aucune reference pour ce livre. Peut-etre la version anglaise reste-elle a paraitre? J’ai lu le livre en francais et souhaiterais tellement que mon compagnon britannique puisse le lire a son tour.
Merci!

supplementation en vitamine A

UN HOMME DE 46 ANS A UN CANCER DU POUMON DEPUIS TROIS ANS .SUPPLEMENTATION EN VITAMINA A 800MICROGRAMMES/JOUR (concentre de luzerne7% ),huile de palme partiellement hydrogenee,palmitate de vitamineA,concentré de persil (0.2%),poudre de pulpe de carottes,poudre d’epinard(0.1%) concentre de cresson (0.03%) cette supplementation depuis un an de façon discontinue bonne conservation de l’etat general en depit d’adenopathie medistinale de decouverte recente touchee peut-il continuer sans danger cette supplementation en vitamineA? MERCI DE VOTRE REPONSE