Comment le régime cétogène s’attaque au cancer

Pour une perte de poids rapide, le régime cétogène est démontré comme étant plus efficace qu’un régime faible en gras. En effet, cette diète consiste à manger du gras tout en excluant le sucre pour un amaigrissement. Découvrez comment le régime cétogène s’attaque au cancer.

Tout ce qu’il faut savoir sur le régime cétogène

La diète cétogène est un régime pauvre en glucides et riche en lipides souvent indiqué pour lutter contre de nombreuses maladies comme le cancer. En effet, il consiste en une consommation importante de lipide, notamment 75 % des apports et une réduction considérable de la consommation de glucide. D’ailleurs, la disparition de certaines pathologies, notamment les épilepsies sévères, peut être observée. Autrement, ce régime est associé à la chimiothérapie et à la radiothérapie en tant que traitement d’adjuvant dans la lutte contre le cancer. Il parait également comme un mode d’alimentation privilégié vis-à-vis des sportifs à la recherche d’endurance. Si vous décidez d’adopter une diète cétogène, sachez que des précautions doivent être prises. Par exemple, vous pouvez penser à mesurer fréquemment votre taux de sucre pour l’hypoglycémie. L’hydratation est aussi primordiale tout au long de la journée. Consommez des aliments riches en calcium. Vous devez savoir que le régime cétogène a des effets bénéfices pour la santé des personnes qui sont diabétiques de type 2.

Le régime cétogène : ses bienfaits contre le cancer 

Ce type de diète est utilisé dans le traitement de nombreuses pathologies comme l’épilepsie, le cancer ainsi que des maladies inflammatoires. Pour le cas du cancer, sachez que les cellules cancéreuses ne s’alimentent qu’avec du glucose tandis que les cellules saines de glucoses ne se nourrissent que de cétones. Avec ces caractéristiques, le régime cétogène affame ces cellules cancéreuses et nourrit les cellules saines. Sachez que pendant les premières semaines du régime, il est possible de ressentir ou d’apercevoir une manifestation désagréable. Cela se présente généralement sous la forme d’une grippe cétogène. Elle se produit pendant la période transitoire de l’organisme en état de cétose. Cependant, certains effets secondaires peuvent toujours persister même après cette période de transition, comme l’hypoglycémie, la déshydratation ainsi que la constipation. Il existe des contre-indications à respecter pour éviter le danger. En effet, vous devez faire attention, si vous êtes diabétique ou si vous souffrez d’une hypercholestérolémie avec un bilan lipidique détérioré. Si vous êtes atteints d’un cancer, il vaut mieux prendre contact avec votre médecin avant d’entamer le régime.

Découvrez les principes du régime cétogène

Non seulement le régime cétogène démontre des effets anticonvulsivants chez les épileptiques, mais il est aussi un moyen rapide pour perdre du poids. Une perte de poids rapide qui s’explique par le puisement des glucides entreposés au niveau des réserves glycogène, par le corps après accumulation d’énergie. Sachant que chaque glycogène est lié à 3-4 g d’eau dans l’organisme, une grande perte d’eau se fait en perdant du glycogène. Une fois les réserves de glycogènes épuisés, les lipides ou matières grasses sont utilisés naturellement par le corps pour puiser de l’énergie. Au moment où le corps utilise les lipides en absence du glucide, des corps cétoniques sont produits. Ces derniers qui, ensuite, vont commencer à s’accumuler dans le sang et leur odeur vont devenir perceptibles dans l’haleine. Cette perception constitue un indicateur principal du corps en état de « cétose ». Cet état va provoquer une diminution de l’appétit tout en favorisant la réduction de la quantité d’aliments consommés. Le régime cétogène est en effet un régime alimentaire qui ne respecte pas les règles de bases d’une alimentation équilibrée. Son principe consiste à exclure de nombreux groupes alimentaires et d’oublier la notion de plaisir dans le but de perdre du poids.

La diète cétogène : quelles différences avec la diète conventionnelle ?

La diète conventionnelle possède une variété alimentaire qui est faible en gras saturé ainsi qu’aux sucres ajoutés. Les “sucres ajoutés” viennent s’ajouter aux produits alimentaires au cours du procédé industriel. Ce type de régime permet de combler les besoins en vitamines, en minéraux, en fibres ainsi qu’aux autres éléments nutritifs comme les antioxydants. À propos de la composition, la diète conventionnelle est riche en glucides et contient une quantité moyenne de protéine ainsi que de lipide. En effet, elle se compose d’une grande quantité de glucides allant de 130 à 225 g par jour. Avec une diète conventionnelle, les légumes et fruits, les fécules à grain entier, les viandes, les œufs et les poissons sont les aliments recommandés. Vous pouvez aussi manger des noix, des graines, du lait, des substituts, des volailles et du fromage ainsi que de l’huile d’olive et de canola. Ainsi, la diète conventionnelle augmente sa valeur nutritive en n’excluant aucun groupe d’aliments. Par contre, le régime pauvre en glucides ou cétogène présente une faible variété d’aliments en interdisant certains. Il consiste à une grande ou moyenne consommation en protéine, avec une faible teneur en glucides allant de 20 à 50 g par jour. Avec un tel régime, vous allez être orienté à consommer des aliments riches en lipides comme l’huile, le beurre, la crème ainsi que les noix. D’ailleurs, les viandes rouges, les volailles, les œufs et les poissons, etc. sont aussi recommandés.