Les probiotiques pour restaurer la flore intestinale perturbée pendant la chimio

Publié le : 09 mars 20216 mins de lecture

L’intestin est une partie indispensable pour l’absorption et la digestion des nutriments. Parfois, la flore intestinale peut être victime des déséquilibres. Ceci provoque des problèmes sur la santé comme la diarrhée. En effet, les probiotiques maintiennent l’équilibre de la flore intestinale. En fait, sa consommation apporte des bienfaits sur l’organisme.

Les probiotiques : à quoi servent-ils ?

Les probiotiques sont des levures ou des bactéries présentes dans l’organisme. Ces bonnes bactéries ont plusieurs fonctions dans notre corps par exemple sur l’immunité, la digestion… En fait, le déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries dans l’intestin entraînent de divers problèmes sur la santé. Citons des exemples : mauvaise digestion, infections à répétition, allergies… De ce fait, la consommation des probiotiques sert à rétablir votre santé. Voici les bienfaits probiotiques sur le corps humain :

  • Ils aident à passer au travers des infections en stimulant l’immunité.
  • Ils maintiennent la bonne digestion.
  • Ils réduisent la fréquence de la diarrhée.
  • Ils diminuent les risques des rechutes des mycoses vaginales.
  • Ils progressent les syndromes de l’intestin irritable.
  • Ils retiennent la synthèse des vitamines k et B.

En plus, les probiotiques jouent un rôle sur quelques maladies neuropsychiatriques telles que la dépression, l’anxiété et les troubles bipolaires. Et encore, ils participent à la lutte contre les infections Hélicobacter pylori. En fait, ces bactéries sont responsables des ulcères gastro-duodénaux. Consommer des probiotiques avec un traitement des antibiotiques lutte contre les effets secondaires du traitement tel que la diarrhée.

Dans le même thème : Les différents types de maladies infectieuses et leur prévalence

Pourquoi adopter des probiotiques avec son traitement de chimiothérapie ?

Quand on prend des antibiotiques, on risque d’être victime des diarrhées. En fait, les antibiotiques tuent les bactéries à l’origine de la maladie et provoquent des dommages collatéraux au sein de notre intestin. En effet, l’administration des probiotiques peut atténuer la perturbation. En plus, la consommation de ces bactéries bénéfiques maintient l’équilibre dans l’intestin étant endommagé par les antibiotiques.

Par ailleurs, la chimio est une sorte de traitement du cancer qui se base sur l’application de médicaments. Dans ce cas, on utilise de médicaments pour éliminer les cellules cancéreuses dans le corps. La chimiothérapie agit soit en empêchant ces cellules de se multiplier, soit en les détruisant. De ce fait, la chimiothérapie modifie le microbiote intestinal. Parfois, elle occasionne des effets secondaires comme la diarrhée. Cependant, la diarrhée apporte un inconfort et un risque chez les patients. Parlons des exemples : la malnutrition, la perte de poids, la fatigue… En effet, l’administration des probiotiques reste une meilleure alliée. Les probiotiques aident le patient à mieux supporter une chimiothérapie. En fait, un mélange de probiotiques avec les traitements médicaux a fait ses preuves en gastroentérologie. De fait, son utilisation apporte de bons résultats pour les patients, et son efficacité est approuvée par les chercheurs.

Quand prendre des probiotiques ?

La consommation des probiotiques dépend des problèmes de santé. Pour tirer les bienfaits probiotiques sur la santé de votre corps, l’aide de votre médecin est essentielle. Après l’intervention des avis de votre pharmacien, vous pouvez les administrer dans votre traitement. Cependant, il y a des probiotiques pour la peau. La peau peut coloniser des bactéries à cause de nombreuses raisons. Citons des exemples : des hygiènes mal adaptées, l’âge, le traitement avec des antibiotiques… Ceux-ci entraînent un déséquilibre du microbiote cutané et provoquent des inflammations. En effet, les probiotiques renforcent la barrière cutanée.

Dans le cas de constipation, on peut aussi prendre les probiotiques. En fait, elles aident la flore intestinale dans son travail de régulation du transit et de la digestion des aliments. En outre, elles participent encore dans l’édifice anti-kilos. Une étude a montré que le microbiote d’une personne mince n’est pas même comme une personne surpoids. De ce fait, il faut équilibrer sa flore intestinale en utilisant des probiotiques. Les probiotiques diminuent les envies de grignotages et sucrés.

D’ailleurs, elles restent une aide précieuse pendant la grossesse. Une femme enceinte est souvent atteinte des problèmes de la digestion comme la constipation et la diarrhée. En effet, prendre des probiotiques peut réduire tous les risques liés à ces problèmes.

Les aliments riches en probiotiques

Avec les nombreux bienfaits probiotiques, sa consommation peut se faire sous forme des compléments alimentaires ou par des sources naturelles. De ce fait, il y a de multitudes de choix des aliments riches en probiotiques. La lactofermentation reste les nourritures naturellement riches en probiotiques. Cette méthode de conservation transforme les bactéries en acide lactique. Ce type d’aliment a une très grande richesse nutritionnelle et facile à digérer. Citons des exemples : les yaourts et le lait fermenté, les jus de légume, la choucroute, le pain levain, une préparation des olives, dérivé du soja… À part de la lactofermentation, il existe aussi d’autres aliments riches en probiotiques comme la levure de bière. Cette levure est composée de champignons microscopiques. En tout cas, les apports en probiotiques naturels permettent d’assurer un bon équilibre intestinal et digestion.

Plan du site