Reconstruire son sein après une ablation

Reconstruire son sein

Publié le : 10 septembre 20205 mins de lecture

Après un cancer du sein, toute femme a besoin de se reconstruire mentalement, mais aussi physiquement. En effet, le sein constitue l’un des piliers de l’esthétisme d’une femme, il doit alors être rétabli pour retrouver les sensations d’avant. Pour ce faire, il faut choisir la technique la plus adaptée et la plus sûre pour votre morphologie.

Une reconstruction mammaire : qu’est-ce que c’est ?

Une reconstruction mammaire comme son nom l’indique consiste à rétablir un sein ayant subi une ablation mammaire. Le sein étant une partie démarquant le corps d’une femme, il faut veiller à son esthétisme pour se sentir bien dans sa peau. Une reconstruction consiste à passer par une série d’opérations afin de reconstruire entièrement ou partiellement le sein. Actuellement, elle est effectuée par le médecin qui prend en charge votre ablation. C’est pourquoi elle fait partie de la prise en charge globale de votre cancer et peut être effectuée pendant l’ablation ou après l’ablation. Le choix dépend surtout de votre médecin, car il faut revoir quelques paramètres avant de l’effectuer. En effet, cette opération est contre indiquée dans le cas où vous suivez une radiothérapie. Vous devez alors attendre qu’elle soit finie et faire une chirurgie différée. Une opération est dite différée lorsque vous attendez pendant un délai déterminé avant de faire une reconstruction du sein. Pour plus d’informations sur le sujet, consultez ce site spécialisé en reconstruction mammaire reconstructionsein.fr/

Dans le même thème : Rétablir l’égalité entre femmes après une mammectomie

Les différentes techniques utilisées pour la reconstruction mammaire

Il existe de nombreuses techniques de reconstruction mammaire, mais le choix dépend fortement de votre morphologie et de votre peau. Quelle que soit la technique que vous choisissez, toutes les techniques nécessitent de passer par trois étapes bien définies. Le chirurgien commence toujours par une reconstruction du galbe du sein, puis une symétrisation avec l’autre sein et enfin une reconstruction de l’aréole et du mamelon. Avant de choisir la technique qui vous convient, il faut alors examiner la souplesse de votre peau. Si vous avez une peau souple, vous devez opter pour une technique de reconstruction par prothèse. Le chirurgien use alors d’un implant anatomique en silicone inséré à l’intérieur du sein et l’opération dure seulement 24heures. Dans le cas où vous avez une qualité de peau insuffisante et irradiée, vous devez opter pour une reconstruction du sein par lambeau autologue. Vous aurez alors le choix entre une reconstruction par lambeau abdominal TRAM, par lambeau abdominal DIEP, par lambeau grand dorsal, par lambeau grand droit ou par lambeau de cuisse ou TUG. Enfin, la dernière méthode consiste à faire une reconstruction mammaire par injection de graisse ou lipofilling qui est surtout destinée aux femmes rondes.

À explorer aussi : Trouver un spécialiste dans le traitement du cancer du sein et cancer gynécologique

Quelle est la méthode la plus sûre pour une reconstruction mammaire et quels sont ses avantages ?  

Tout d’abord, pour choisir la bonne méthode de reconstruction mammaire, le mieux est de vous orienter vers votre médecin. Seul un médecin peut vous conseiller sur la meilleure méthode à choisir, étant donné qu’il est le seul à détenir les compétences concernant une tumorectomie. En effet, après examen clinique, il saura quelle est la méthode la plus juste et quand le faire. L’examen clinique révélera alors les différentes opérations à passer et la quantité de tissu nécessaire pour la rétablir. De ce tissu disponible et de la qualité de votre peau dépendra alors le choix du chirurgien. Cependant, il faut aussi que la chirurgie soit adaptée à votre corps et à votre morphologie pour qu’elle soit complètement réussie. L’avantage d’une reconstruction par lambeau autologue concerne ses résultats qui sont plus naturels par rapport à l’implant mammaire par prothèse. Cependant, une reconstruction par prothèse est plus rapide et il n’y a aucun risque de cicatrice. Mais la plastique reconstructrice peut quelquefois se déchirer et se dégonfler.

Plan du site