Cancer du côlon : les étapes du diagnostic

cancer colorectal

Publié le : 18 janvier 20184 mins de lecture

C’est à partir de 50 ans que dépistage du cancer du côlon est conseillé. Mais quel en sont les examens pratiqués ? Quand doit-on s’inquiéter ? Du sang dans les selles et une modification durable du transit accompagnée notamment de douleurs abdominales sont les principaux signes alarmants qui doivent amener à consulter, stipulent les spécialistes.

Qu’est-ce qu’un cancer du côlon ?

Le côlon est la dernière partie de l’intestin d’une longueur d’environ 1,80 mètre (6 pieds). Il est situé entre l’intestin grêle et le rectum. On l’appelle aussi gros intestin. Le cancer du côlon et le cancer du rectum, représentent la troisième forme de cancer la plus courante au Canada.

Risque du cancer colorectal

C’est après l’âge de 30 ans, que le risque du cancer colorectal peut devenir fréquent. Il augmente de façon spectaculaire et peut atteindre un sommet entre 65 et 74 ans. Toutefois, il s’avère que les hommes sont plus exposés à un risque de cancer du côlon.

Quand dépister ?

Le dépistage est important parce que plus le cancer colorectal est détecté rapidement, plus les chances de guérison sont fortes. Le stade de développement d’une tumeur est généralement le meilleur indice qu’on peut avoir pour faire un pronostic. Un dépistage du stade du cancer et de la propagation de la maladie est nécessaire pour déterminer le traitement adéquat.

Les ganglions lymphatiques sont des masses de cellules du système immunitaire qui ont la forme d’un haricot et que l’on retrouve un peu partout dans l’organisme. Ils sont reliés les uns aux autres par leur propre réseau de vaisseaux, le système lymphatique. En effet, la contamination du cancer aux autres organes se fait par le biais du système lymphatique. Cette étape est appelée métastase.

Il existe plusieurs niveaux de propagation : les stades 1 et 2 qui constituent des niveaux différents de pénétration de la paroi du côlon. Dans le stade 3, il atteint les ganglions lymphatiques avoisinants. Quant au stade 4, c’est la phase où le cancer se propage à d’autres parties de l’organisme (métastases).

Causes

Le principal facteur de risque du cancer du côlon est la présence de polypes colorectaux c’est-à-dire d’excroissances bénignes qui apparaissent à l’intérieur du côlon. Attention l’apparition d’un grand nombre d’excroissances bénignes peut signaler un danger car elles sont susceptibles de se transformer en tumeurs cancéreuses. Les polypes font partie de cette dernière catégorie.

Le risque de polypes et de cancer du côlon peuvent apparaitre chez des personnes d’un âge supérieur à 50 ans.

Il peut être dû à une alimentation à forte teneur en viande, en graisses et en protéines. Les personnes qui consomment de l’alcool ou fument beaucoup ont 4 fois plus de risque que les autres. Ceux qui ont des antécédents de colite ulcéreuse ou de maladie de Crohn ou ceux qui ont des antécédents familiaux de polypes, de cancer du côlon ou de cancer des organes reproducteurs chez la femme (cancer de l’ovaire, de l’endomètre ou du sein).

Plan du site