Le chardon-marie pour réparer les cellules du foie

Publié le : 09 mars 20216 mins de lecture

Le chardon marie est une plante médicinale consommée depuis l’antiquité grâce à ses différentes vertus. Appelée aussi silybum Marianum, elle est connue par ses pétales violettes avec des taches blanches. Originaire des régions chaudes, arides et ensoleillées, elle est présente en Europe du Sud, en Asie et en Australie. Si cette plante a plusieurs bienfaits sur la santé, elle est surtout connue par son efficacité pour la réparation des cellules du foie.

Le chardon marie et les principaux actifs qui le composent

Le chardon-marie est une plante bisannuelle de fleurs pourpres marbrées de blancs qui a vu le jour dans les régions chaudes, mais sont plantées plus tard un peu partout dans le monde grâce à ses différentes vertus thérapeutiques. Elle doit son nom à une légende racontant la vierge marie en train d’allaiter Jesus sous un chardon en laissant tomber quelques gouttes de lait sur ses feuilles, ce qui leur aurait donné les taches blanches. Cette plante contient plusieurs composants actifs qui ont pour la plupart des effets bénéfiques pour l’organisme. Elle renferme entre autres des acides gras connus pour leur caractéristiques anti-inflammatoires, mais peuvent également prévenir les maladies cardiovasculaires et les réactions allergiques. Par ailleurs, le chardon marie est aussi composé d’amines naturelles comme la tyramine et l’hystamine. Ces substances contribuent à la sécrétion de l’acide gastrique et à l’écoulement de la bile permettant au foie de fonctionner correctement. Mais le principal atout de cette plante est la présence des 3 substances fondamentaux qui jouent des rôles importantes dans la réparation des cellules du foie. Il s’agit de la sylibine, la sylidianine et la sylichristine. Ces actifs très puissants forment ce que l’on appelle la sylimarine.

Dans le même thème : Garcinia Cambogia et cancer du pancréas

L’ensemble hepatoprotecteurs contenu dans le chardon marie et leurs bienfaits sur les cellules du foie

La sylibine est l’un des principaux composants du chardon marie. Cette substance est connue par ses caractéristiques anti hepatotoxiques, elle protège ainsi le foie contre différentes infections, cet actif fait même partie des substances contenues dans certains remèdes médicaux utilisés pour traiter des empoisonnements avec certaines plantes qui peuvent être mortels. Par ailleurs, ce flavonolignane contenu dans le chardon marie est souvent prescrit pour lutter contre certains champignons pouvant être toxiques pour le foie. D’autre part, La sylidianine et la silichristine sont aussi des composants importants de cette plante vertueuse bien que moins puissantes que la sylibine, elles ont également un effet protecteur des cellules du foie et sont surtout connue par leur propriétés antioxydants qui sont très bénéfiques pour les cellules cancéreuses.

La sylimarine et ses actions sur les cellules du foie

Constituée de ces 3 flavonolignanes, la sylimarine qui est l’élément essentiel du chardon-marie est donc classée parmi les complexes hepatoprotecteurs les plus puissants et efficaces. Cet ensemble a pour fonction principale d’assurer la protection des cellules du foie en bloquant les méfaits de tout autres substances qui peuvent leur être nuisibles comme les toxines ou les radiations libres. Ces substances peuvent également provoquer la production des enzymes dont le foie a besoin pour bien fonctionner, ils contribuent par exemple à la production de l’enzyme qui assure la régénération des cellules mortes ou endommagées par certains troubles du foie comme la cirrhose ou l’hépatite. Non seulement la médecine traditionnelle mais la phytothérapie moderne a également recours à cette plante pour traiter les troubles hépatique.

Comment le chardon marie répare t-il les cellules du foie?

Grâce à ses composants, le chardon marie constitue alors un remède incontestable pour tout problème lié au foie. Cette plante présente à la fois des propriétés stimulatrice, régénératrice mais aussi réparatrice. Elle stimule la fonction hépatique mais aussi la sécrétion biliaire, c’est pourquoi elle est souvent préconisée en cas de dysfonctionnement du système hépatique ou d’une accumulation importante de substances toxiques, dans le but de nettoyer le foie. Elle aide alors ce précieux organe à maintenir son rôle principal dans l’organisme, qui est de nettoyer toutes les impuretés consommées avant d’être évacué vers le sang. D’autre part, le chardon marie régénère également les hepatocytes en cas de dommages. Ces dernières sont des cellules essentielles assurant la lutte contre les substances toxiques et lorsqu’elles sont endommagées le foie ne fonctionne plus correctement, d’où l’importance de leur régénération qui peut-être assuré par les flavonoides très riches en antioxydants. Le chardon marie est aussi un bon traitement contre la dyspepsie qui regroupe les troubles digestifs plus ou moins graves. Enfin, plusieurs études et expériences ont démontré que le chardon marie traite et répare le foie contre les affections chroniques tels que la cirrhose ou une infection hépatique virale d’autant plus que ses principaux actifs empêchent le développement de ces maladies. Elle peut aussi prévenir certaines formes de cancer et permet de protéger le foie contre les effets néfastes de la chimiothérapie. Dernièrement, elle a même été reconnue comme le meilleur traitement contre l’insuffisance hépatique.

Plan du site